Dumplin : body positif à souhait

Alors que Netflix met le paquet sur le film Bird Box sur les réseaux sociaux, je me suis plutôt penché ce samedi sur Dumplin, tiré du livre du même nom. J’ai découvert ce long-métrage via une vidéo promotionnelle sur Youtube : quelques drag queens américaines, toutes passées par RuPaul’s Drag Race, reprennent Joleen de Dolly Parton dans un clip plutôt sympa. Katya, Trixie Matel, Alaska Thunderfuck 5000, Ben DeLaCreme, Bebe Zahara Bonet et Ginger Minj se sont toutes grimées en la célèbre chanteuse country pour l’occasion. Un clip qui m’a donc donné envie de regarder ce nouveau film made in Netflix.

Dumplin, c’est l’histoire de Willowdean Dickson, fan de Dolly Parton, une passion qu’elle tient de sa tante Lucy. Elle est la fille d’une ancienne miss beauté campée par Jennifer Aniston, qui est aujourd’hui à la tête du concours local nommé Miss Teen Blue Bonnet et qui surnomme sa fille Dumplin (traduit Boulette) puisque oui, sa fille est grosse. Quelques mois après la mort de sa tante, Will découvre que cette dernière avait rempli un bulletin de participation pour le même concours, gagné par la mère de Will, mais son poids l’avait, semble-t’il, découragé à participer. Cette découverte donne une idée à l’adolescente : afin de prouver que tous les corps ont leur place dans ces concours, elle participe à Miss Teen Blue Bonnet. Elle sera suivie et aidée par des allié.e.s évitant.e.s mais aussi insoupconné.e.s.

Comme vous pouvez l’imaginer, c’est un sujet qui nous tient à coeur chez Cave Venefica. La perception du corps que peut nous pouvons avoir mais également celle des autres. Les concours de beauté sont sectaires : la Miss France ne sera jamais grosse. Pour cela, un autre concours a été créé. Alors les gros ne peuvent concourir qu’entre eux pour être assuré de gagner ? Ce film montre que les gros, les minces, les personnes dites moins féminines sont belles aussi et ont leur place dans ces concours. Un feel good movie qui m’a fait pleurer de joie et de pures émotions pour deux raisons.

La première, ce long-métrage traite parfaitement de la grossophobie. Les actrices sont vraiment grosses. Elles ne portent pas de maquillage FX ou de « fat suit » pour les rendre plus grosses qu’elles ne le sont. Parce-que oui, des actrice.eur.s gros.se.s existent, il est donc inutile de payer une actrice mince + un déguisement d’obése. Un.e acteur.rice gros.se saura comment jouer son rôle puisqu’iel le vit au quotidien et sera plus à même de partager ses émotions. Ce qui est important également dans le traitement de la grossophobie dans ce film : le personnage de Willowdean n’a pas besoin de changer physiquement pour entrer dans le game. Alors oui, elle se met aux talons et aux robes de soirée pour intégrer le concours mais elle ne maigrit pas pour être quelqu’un qu’elle n’est pas et elle n’est clairement pas mal à l’aise dans ces vêtements. Et cela vaut également pour les autres personnages mais je n’en dis pas plus pour ne pas trop vous spoiler…

La deuxième raison, qui me fait souvent pleurer à vrai dire, est les relations parents/enfants et amicales. Dans ma famille, je suis le deuxième enfant sur trois, le seul garçon. Ma grande soeur allait vers mon géniteur et ma petite soeur vers ma mère. Et moi ? Je me retrouvais au milieu, sans vraiment de parent de référence, du moins pas comme mes soeurs. J’ai donc été habitué à rester seul, à jouer aux playmobils dans ma chambre ou à préférer être avec mes ami.e.s. Aujourd’hui et depuis quelques années, la situation a bien changé, j’ai grandis, beaucoup de choses se sont passées et je me suis trouvé une meilleure place au sein de ma famille de sang, tout en gardant ma famille de coeur que j’ai pu créer autour de moi. Alors quand une mère dit à son enfant qu’elle est fier de la personne qu’elle a en face d’elle, je fonds en larmes, même à 27 ans. Parce-que j’ai attendu trop longtemps, à mon goût, pour l’entendre de la bouche de la mienne.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.